Chaud, très chaud, le Tour de Suisse Challenge 2022 !

Countdown

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Ce fut le Tour de Suisse le plus difficile de ces dernières années. Et il en a été de même pour le Tour de Suisse Challenge 2022. Au total, 28 participants ont défié durant huit jours le mercure, le dénivelé impressionnant et l’effort physique.

Aucune étape de plaine

Dès la première moitié de la semaine, il n’a pas été possible d’économiser de forces. Certes, le circuit de Küsnacht n’a été parcouru qu’une seule fois, mais le compteur de dénivelé affichait déjà 6500 m au terme de la troisième étape à Granges. Mais les paysages magnifiques qui jalonnaient l’Oberland zurichois, la région de Bâle-Campagne et le Jura ont souvent été la récompense pour les efforts fournis. Quant à l’atmosphère dans les derniers kilomètres avant l’arrivée, elle était tout simplement époustouflante. Des milliers de spectateurs s’étaient déjà amassés au bord du parcours et assuraient l’ambiance pour les participants du Tour de Suisse Challenge, qui ont ainsi bénéficié d’une grande motivation et d’une touche de professionnalisme.

Grâce aux boucles supplémentaires à la fin de chaque étape, le parcours permettait d’ailleurs aux participants de décider eux-mêmes s’ils voulaient ajouter quelques kilomètres à leur pensum. Ceux qui estimaient avoir suffisamment pédalé pouvaient se plonger dans l’ambiance de l’aire d’arrivée.

Deux arrivées en côte difficiles

Après une étape un peu plus facile, et ainsi une petite pause pour souffler entre Granges et Brunnen, la deuxième moitié de la semaine s’est transformée en une lutte contre la chaleur et les montagnes. Le cinquième jour, le programme comportait une étape exclusivement tessinoise. Le thermomètre a affiché jusqu’à 35°C sous un soleil de plomb dans les montées raides du parcours des Mondiaux 2009. Et la chaleur n’allait plus quitter les participants. Tant lors de l’étape reine que lors de la 7e étape du vendredi, nous avons renoncé aux 40 premiers kilomètres du parcours original afin de rejoindre l’arrivée en toute sécurité avant les pros. Ce choix a été payant. Tous les participants qui se sont attaqués aux ascensions finales de Moosalp (6e étape) et de Malbun (7e étape) sont arrivés au sommet avant les coureurs professionnels. Une performance impressionnante après avoir déjà franchi un col alpin lors des deux étapes, à savoir le Nufenen et le Lukmanier.

Au-delà des heures d’effort sur la selle, des moments de détente attendaient également les participants. La vue magnifique depuis Serpiano a par exemple proposé un coucher de soleil à couper le souffle. Sans oublier les nombreuses rencontres avec les coureurs professionnels dans les hôtels ou au bord du parcours.

Arrivée commune sous les yeux du prince

Le dernier jour, tous ont pu démontrer leurs qualités de départ depuis la rampe de contre-la-montre avant de rouler ensemble sur les 25 derniers kilomètres. C’est à Vaduz, la capitale du Liechtenstein, que s’est achevée cette magnifique semaine riche en aventure. « Je suis une fois de plus impressionné par la performance de tous les participants. Le fait de terminer un Tour de Suisse aussi difficile et aussi chaud mérite le plus grand respect », déclare le chef de projet du Tour de Suisse Challenge, Patrick Huber.

Un grand merci également à tout le staff et aux sponsors. Sans eux, il ne serait pas possible d’organiser cet événement !

Official Trailer – Tour de Suisse Challenge 2022